Relations entre l’histoire professionnelle et les concentrations sériques de composés organochlorés dans le cancer du pancréas exocrine

Relationships between occupational history and serum concentations of organochlorine compounds in exocrine pancreatic cancer M Bosch de Basea, M Porta, J Alguacil, E Puigdomènech, M Gasull, J Garrido, T López, pour le groupe d’études PANKRAS II Occupational and Environmental Medicine, 2011, vol 68, n°5, pages 332-338. Bibliographie.

Des études antérieures portant sur les associations entre l’histoire professionnelle et le risque de cancer du pancréas exocrine (CPE) n’utilisaient pas de biomarqueurs d’exposition. Les deux seules enquêtes qui mesuraient les concentrations internes de composés organochlorés (COCs) dans le CPE n’analysaient pas leur relation avec la profession.

L’objectif de cette enquête espagnole était d’analyser la relation entre l’histoire professionnelle et les concentrations sanguines de sept COCs chez des patients ayant un CPE.

Les cas incidents de CPE ont été identifiés de manière prospective, et lors de leur admission à l’hôpital ils ont été interrogés en face à face sur leur histoire professionnelle et leurs facteurs de mode de vie (n = 135). Les professions ont été codées selon l’International Standard of Occupations de 1988. Quelques expositions professionnelles ont aussi été évaluées à l’aide de la matrice emploi exposition finlandaise (Finjem). Les concentrations sériques de COCs ont été analysées par chromatographie gazeuse à haute résolution avec détection de capture d’électrons. Les artisans et les travailleurs apparentés avaient des concentrations significativement plus élevées de polychlorobiphényls (PCB) des groupes 138, 153 et 180. Les années travaillées dans l’agriculture n’influençaient pas les concentrations de p, p’-DDT, p, p’-DDE, d’hexachlorobenzène ou de β-hexachlorocyclohexane. Les sujets qui avaient toujours travaillé dans l’agriculture avaient des concentrations plus basses de PCBs (l’ensemble p < 0,05). L’exposition professionnelle au plomb, au nickel et aux champs magnétiques de basse fréquence était significativement associée avec des concentrations plus élevées de PCBs.

En conclusion, certaines professions étaient associées avec des concentrations plus élevées de PCBs, suggérant que ces composés pourraient intervenir dans l’augmentation des risques trouvés dans des enquêtes antérieures. L’absence d’association entre le travail dans l’agriculture et les concentrations de pesticides organochlorés est cohérent avec la notion que la profession joue un rôle moindre que le régime alimentaire dans les concentrations de COCs. Les futures enquêtes professionnelles sur les relations entre les expositions aux agents industriels et le risque de CPE peuvent avoir besoin de prendre en considération un ajustement par l’exposition aux PCBs.

(publié le 6 décembre 2011)