Risque de lymphome et exposition professionnelle aux pesticides : résultats de l’étude Epilymph
Lymphoma risk and occupational exposure to pesticides : results of the Epilymph study

P. Cocco, G. Satta, S. Dubois, C. Pili, M. Pilleri, M. Zucca, A. Martine’t Mannetje, N. Becker, Y. Benavente, S. de Sanjosé, L. Foretova, A. Staines, M. Maynadié, A. Nieters, P. Brennan, L. Miligi, M. Grazia Ennas, P. Boffetta Occupational and Environmental Medicine, 2013, vol 70, n°2, pages 91-98. Bibliographie.

Cette enquête internationale, à prédominance européenne, a étudié le rôle de l’exposition professionnelle à certains agents chimiques dans l’étiologie générale des lymphomes, des lymphomes à cellules B et de ses sous-types. Pour cela, entre 1998 et 2003, 2 348 cas de lymphomes et 2 462 témoins ont été recrutés dans l’étude cas-témoins EPILYMPH, dans 6 pays européens et le recueil des expositions professionnelles a été effectué à l’aide de questions spécifiques portant sur le travail à la ferme, le type de culture, la taille de l’exploitation agricole, l’utilisation ou non de pesticides ainsi que les horaires de leur application. Dans chaque centre d’étude, des hygiénistes industriels et des experts de la santé au travail ont attesté de l’exposition à certains groupes de pesticides ou composés, avec l’aide d’agronomes.

Des odds ratios et des intervalles de confiance à 95 % ont été calculés pour les lymphomes et ses principaux sous-types, à l’aide de régression logistique inconditionnelle ajustée sur l’âge, le sexe, le niveau d’éducation et le centre.

Les résultats montrent que le risque général de lymphome et de lymphome de type B n’était pas augmenté. Le risque de leucémie lymphoïde chronique (LLC) était augmenté chez ceux ayant été exposés aux pesticides inorganiques (OR = 1,6 ; IC 95% de 1 à 2,5) et aux pesticides organiques (OR = 1,5 ; IC 95% de 1 à 2,1), le risque de LLC étant le plus élevé chez ceux ayant été exposés aux organophosphorés (OR = 2,7 ; IC 95 % de 1,2 à 6).

En conclusion, cette étude montre des résultats mitigés concernant l’augmentation de risque de lymphome lié à l’exposition professionnelle aux pesticides.

(publié le 31 octobre 2013)