Symptômes cutanés et respiratoires chez des salariés du nettoyage

Cutaneous and respiratory symtoms among professional cleaners
Les dermatoses professionnelles sont très répandues et ont un impact économique important. Les employés du nettoyage ont un risque élevé de développer à la fois des symptômes cutanés et respiratoires liés à leur travail. Les objectifs de cette enquête canadienne étaient de comparer la prévalence des symptômes cutanés professionnels chez des salariés du nettoyage à l’intérieur des bâtiments avec les autres travailleurs de ces mêmes bâtiments (ATMB) et de déterminer les associations avec les expositions et avec les symptômes respiratoires chez les salariés du nettoyage. Un questionnaire a été renseigné par les salariés du nettoyage et les ATMB pour comparer les symptômes cutanés et respiratoires entre ces groupes. Ce questionnaire prenait en compte les facteurs liés au lieu de travail, tels que la formation professionnelle, le port d’équipements de protection et les tâches spécifiques. Au total, 549 des 1396 salariés du nettoyage (39%) et 593 des 1271 ATMB (47%) ont complété des questionnaires. La prévalence d’éruption cutanée était significativement plus élevée chez les salariés du nettoyage que chez les ATMB. Pour les salariés masculins du nettoyage, 21% (86/413) avaient eu une éruption cutanée au cours des 12 derniers mois par rapport à seulement 11% (13/115) des ATMB (p<0,05). Les éruptions cutanées présentées par les salariés du nettoyage étaient plus souvent au niveau des mains et aggravées au travail. Les salariés du nettoyage se lavaient les mains significativement plus souvent que les ATMB. Les salariés du nettoyage ayant une éruption cutanée avaient moins souvent reçu une formation professionnelle en ce qui concerne la protection de leur peau et trouvaient plus souvent la formation à la sécurité difficile à comprendre. Les salariés du nettoyage ayant eu une éruption cutanée au cours des 12 derniers mois étaient significativement plus susceptibles d’avoir des symptômes d’asthme liés au travail que leurs collègues n’ayant pas eu d’éruption cutanée (p <0,001). En conclusion, cette enquête démontre un lien fort entre les symptômes d’asthme et de dermatose liés au travail. Des mesures de prévention effectives, comme l’utilisation d’une protection cutanée et d’équipements de protection respiratoire devraient être priviligiées.
(publié le 15 juin 2010)