Incidence du cancer dans les cohortes de travailleurs de l’industrie manufacturière du caoutchouc nouvellement employés depuis 1975 au Royaume-Uni et en Suède
Cancer incidence in cohorts of workers in the rubber manufacturing industry first employed since 1975 in the UK and Sweden

M. Boniol, A. Koechlin, T. Sorahan, K. Jakobsson, P. Boyle Occupational and Environmental Medicine, 2017 vol 74, n°6, pages 417-421. Bibliographie.
Des risques accrus de cancer ont été rapportés chez les travailleurs de l’industrie manufacturière de caoutchouc employés avant les années 1960 mais ils restent incertains pour les travailleurs embauchés par la suite. Cette étude associant Français, Suédois et Anglais a porté sur l’incidence du cancer chez ces travailleurs employés pour la première fois dans ce type d’industrie après 1975 en Suède et au Royaume-Uni.
Deux cohortes de ces travailleurs, employés pendant au moins un an, ont été analysées. Les taux d’incidence standardisé (SIR), basés sur les taux d’incidence spécifiques du pays pour cette période ont été analysés pour les cancers métastasés (sauf ceux de la peau autres que le mélanome) de la vessie, du poumon, de l’estomac, la leucémie, le lymphome non Hodgkinien et le myélome multiple.
Des analyses exploratoires ont été menées pour d’autres cancers avec un minimum de 10 cas, dans les deux sexes.
16 026 individus (12 441 hommes et 3 585 femmes) ont contribué à 397 975 années-personnes d’observation, avec 846 cancers observés (437 au Royaume-Uni, 409 en Suède).
Aucun excès de risque, statistiquement significatif, n’a été observé pour aucun cancer.
Un risque réduit était évident pour tous les types de cancers métastasés (SIR = 0,83 ; IC 95 % de 0,74 à 0,92), le cancer du poumon (SIR = 0,74 ; IC 95 % de 0,59 à 0,93), le lymphome non Hodgkinien (SIR = 0,67 ; IC 95 % de 0,45 à 1,00), le cancer de la prostate (SIR = 0,77 ; IC 95 de 0,64 à 0,92).
Pour le cancer de l’estomac et le myélome multiple, les SIR étaient respectivement de 0,93 (IC 95 % de 0,61 à 1,43) et de 0,92 (IC 95 % de 0,44 à 1,91).
Aucun risque accru n’a été observé pour le cancer de la vessie (SIR =0,88 ; IC 95 % de 0,61 à 1,28).
Aucun risque accru significatif d’incidence de cancer n’a été observé dans cette cohorte de travailleurs du caoutchouc, en première embauche depuis 1975. La surveillance permanente de cohortes actuelles est nécessaire pour confirmer l’absence de risque à long terme.
(publié le 5 février 2018)