Risque de cancer chez les travailleurs dans une fonderie d’aluminium secondaire
Cancer risk among workers of a secondary aluminium smelter

A. Maltseva, C. Serra, M. Kogevinas Occupational Medicine 2016, vol 66, n°5, pages 412-414. Bibliographie.

Le risque de cancer dans la production d’aluminium secondaire est peu documenté. Les travailleurs de cette industrie sont exposés à des agents potentiellement cancérogènes provenant de fonderies secondaires qui retraitent de la ferraille d’aluminium.

Cette enquête espagnole évalue le risque de cancer chez les travailleurs d’une usine d’aluminium secondaire en Espagne à partir d’une étude de cohorte rétrospective de travailleurs masculins (1960 à 1992) qui y ont été employés.
Les antécédents d’exposition et le statut vital au cours de l’année 2011 ont été obtenus par le biais d’entretiens personnels et de dossiers hospitaliers.
La mortalité standardisée (SMR) et les rapports d’incidence (SIR) ont été calculés.
Le groupe d’étude était composé de 98 travailleurs.
Les auteurs ont observé une augmentation de l’incidence et de la mortalité par cancer de la vessie (SIR = 2,85 ; IC 95 % de 1 ;23 à 5,62 ; SMR = 5,90 ; IC 95 % de 1,58 à 15,11).
Une incidence accrue du cancer de la prostate ainsi que de tous les autres cancers a été observée mais aucune n’était statistiquement significative.

Aucun risque n’a été observé pour le cancer du poumon.

Les résultats de cette étude suggèrent que le travail dans les fonderies d’aluminium secondaire est associé au risque de cancer de la vessie. L’identification des cancérogènes professionnels dans cette industrie est nécessaire.

(publié le 15 mai 2017)