Sensibilisation professionnelle à la lactase dans l’industrie des compléments alimentaires
Occupational sensitization to lactase in the dietary supplement industry

B. Stöcker, S. Grundmann, P. Mosters, P. Nitzsche, R. Brehler Archives of Environmental and Occupational Health 2016, vol 71, n°5, pp. 259-267. Bibliographie.

L’exposition à la lactase en aérosol comporte un risque de développement d’asthme et de rhinite allergique. Seuls quelques cas ont été rapportés.

Les auteurs allemands rapportent les résultats des tests allergiques réalisés auprès des employés d’une usine de fabrication de comprimés à base de lactase. _ L’enquête a porté sur 13 travailleurs, incluant un questionnaire, une spirométrie, un test d’activation des basophiles (BAT) et des tests épicutanés à base de lactase (SPTs) et un panel d’allergènes courants. Des anticorps spécifiques de la lactase (IgE) ont été dosés. La sensibilisation à la lactase pourrait être prouvée chez 9 travailleurs par les BAT et SPTs. Des anticorps IgE spécifiques ont pu être détectés dans des échantillons de sérum de tous les sensibilisés. Cependant, des taux d’IgE spécifiques ≥ 0,35 kU/l n’ont été trouvés que dans quatre sérums. Ces données confirment que l’exposition professionnelle à la lactase peut induire une sensibilisation respiratoire à médiation par IgE entraînant des maladies allergiques.
Des mesures de protection doivent être mises en place lorsque l’on est exposé professionnellement à la lactase.

(publié le 29 mai 2017)