Cancers d’origine profesionnelle : les priorités définies par le RNV3P

N. Vongmany, C. Paris, C. Nisse et les membres du groupe du travail du RNV3P Le Concours médical, 2019, vol.141, 2019, n°1, pp. 35-36

"Le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P) rassemble dans une base de données sécurisée, les problèmes de santé au travail (PST) des patients venus consulter dans les centres de consultations de pathologies professionnelles (CCPP) pour des motifs d’aide au diagnostic de l’origine professionnelle ou de conseils pour le maintien en emploi, l’orientation professionnelle ou le reclassement".
11 localisations de cancer ont été enregistrées dans cette base entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2016. Le cancer bronchopulmonaire représente de loin la localisation la plus fréquente mais d’autres localisations sont également souvent présentes : cancers urothéliaux, hémopathies lymphoïdes matures et leucémies myéloides. A l’inverse, les cancers cutanés sont pratiquement absents de ce recueil.
Le réseau RNV3P identifie majoritairement des associations de cancers avec des expositions professionnelles de cancérogènes connus, mais il permet aussi de mettre en avant des associations non décrites auparavant. L’exploitation de ces données permet aussi de signaler la présence de certains secteurs d’activités comme le secteur du bâtiment et des travaux publics ou celui de la métallurgie qui concentrent les expositions à plusieurs cancérogènes connus.

Ce réseau permet aussi de fixer des priorités :

  • le développement d’outils de repérage et d’évaluation des expositions professionnelles,
  • la facilitation de la mise en place des consultations de repérage de l’origine professionnelle pour les patients malades,
  • la poursuite des travaux de recherche sur les étiologies professionnelles du cancer,
  • et l’évaluation des conditions d’indemnisation des cancers professionnels au regard des connaissances actuelles.
(publié le 22 mars 2019)