Courte exposition aux particules de métal et diminution des capacités d’accélération et de ralentissement cardiaque chez les soudeurs : une étude de panel avec mesures répétées
Short-term metal particulate exposures decrease cardiac acceleration and deceleration capacities in welders : a repeated-measures panel study

P. Umukoro, J. Cavalleri, S. Fang, C. Lu, X. Lin, M. Mittleman, D. Christiani Occupational and Environmental Medicine, 2016, vol 73, n°2, pp.91-96. Bibliographie.

Cette étude américaine se propose de mesurer l’accélération (AC) et le ralentissement (DC) des capacités cardiaques pendant la phase d’accélération et de ralentissement du coeur. Pour cela, les auteurs se sont intéressés aux associations entre AC et DC avec l’exposition professionnelle courte aux poussières de métal (PM 2,5).

48 soudeurs masculins exposés à des poussières métalliques de moins de 2,5µ de diamètre (PM 2,5) ont eu des mesures d’exposition de 4 à 6 h répétées sur 5 périodes d’échantillonnage entre janvier 2010 et juin 2012. Parallèlement, des enregistrements électrocardiographiques (ECG) pendant les mêmes périodes ont été obtenus à l’aide d’un Holter ECG. Les données des ECG ont été analysées pour obtenir les phases d’accélération et de décélération du rythme cardiaque.

Des modèles linéaires mixtes ont été utilisés pour évaluer les associations entre l’exposition avec PM 2,5 et la période d’accélération et de décélération, après contrôle sur les facteurs tels que l’âge, le tabagisme actuel ou ancien, l’exposition passive au tabac, l’heure, la saison, le jour où l’ECG a été réalisé et les références d’accélération et de décélération. Les auteurs ont également effectué des modèles exposition-réponse pour chaque heure successive et ce, jusqu’à 3 heures après le début de l’exposition. La moyenne de l’exposition aux PM 2,5 était de 0,47 mg/m³. Des associations significatives exposition-réponse ont été trouvées pour AC et DC avec une augmentation de l’exposition aux PM 2,5.

Dans les modèles ajustés, une augmentation de 1 mg/m³ de PM 2,5 a été associée à une diminution de 1,46 (IC 95 % de 1,00 à 1,92) ms en AC et à une diminution de 1,00 (IC 95 % de 0,53 à 1,46) ms en DC. L’effet des PM 2,5 sur AC et DC était maximal immédiatement après l’exposition et durait jusqu’à une heure .

Ainsi, il existe des effets à court terme de l’exposition aux particules métalliques sur l’AC et le DC.

(publié le 20 juin 2016)