Exposition professionnelle à l’amiante et aux fibres minérales artificielles et risque de cancer du poumon : les faits d’après deux enquêtes cas témoin à Montréal, Canada

Occupational exposure to asbestos and man-made vitreous fibers, and risk of lung cancer : evidence from two case-control studies in Montreal, Canada J. Pintos, M-E. Parent, M-C. Rousseau, B. Case, J Siemiatycki Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2008, vol. 50, n° 11, pages 1273-1281. Bibliographie

L’objectif de cette étude québécoise était d’examiner les effets de l’exposition professionnelle de l’amiante et des fibres minérales artificielles (FMA) sur le risque de cancer du poumon dans deux enquêtes cas-témoin en population générale prenant en compte une exposition à des niveaux inférieurs à ceux des enquêtes de cohorte historiques. La première enquête (de 1979 à 1986) comprenait 857 cas et 1 066 témoins de la population générale ayant un cancer. La seconde enquête (de 1996 à 2001) comprenait 858 cas et 1 295 témoins de la population générale. Une anamnèse professionnelle détaillée a été obtenue pour évaluer l’exposition professionnelle sur la vie entière pour 294 travailleurs, incluant l’amiante et les FMA. Les auteurs ont trouvé des risques augmentés pour une exposition substantielle à l’amiante (odd ratio = 1,78 ; intervalle de confiance à 95% : 0,94 à 3,36). L’odd ratio correspondant pour une exposition substantielle aux FMA était de 1,10 (intervalle de confiance à 95% : 0,37 à 3,22). Des niveaux faibles et modérés d’exposition à l’amiante, tels que rencontrés dans cette population, étaient associés avec un excès de risque de cancer du poumon. Les résultats pour les FMA ne permettaient pas de conclure.

09A0538

(publié le 20 juillet 2009)