Exposition professionnelle à l’amiante et risque de cancer de la cavité buccale et du pharynx dans une étude de cohorte prospective aux Pays-Bas

Occupational asbestos exposure and risk of oral cavity and pharyngeal cancer in the prospective Netherlands cohort study N. Offermans, R. Vermeulen, A. Burdorf, A. Goldbohm, A. Keszei, S. Peters, T. Kauppinen, H. Kromhout, P. Van Den Brandt Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2014, vol 40, n°4, pages 420-427. Bibliographie.

La preuve d’une association entre l’exposition professionnelle à l’amiante et le cancer du pharynx (CP) est limitée, tandis que pour le cancer de la cavité buccale (CCB), la littérature est encore peu fournie.
Cette enquête néerlandaise et finlandaise a étudié le CCB et le CP, à la fois séparé et combiné (CPCB) par rapport à l’exposition professionnelle à l’amiante, portant spécifiquement sur l’influence des facteurs de confusion potentiels, l’existence d’une relation exposition-réponse et la présence de l’interaction entre l’amiante et le tabagisme.

Une cohorte prospective aux Pays-Bas (N = 58 279 hommes, âgés entre 55 et 69 ans) a été utilisée. L’exposition à l’amiante a été estimée avec une matrice emploi-exposition dans la population générale néerlandaise (DOMJEM) et finlandaise (FINJEM). Après 17,3 années de suivi, 58 CCB et 53 CP ont été recensés pour analyse.

Aucune association entre l’amiante et le risque de CCB n’a été observée. Les ratios de risque (HR) de CP et CPCB étaient augmentés après ajustement sur les facteurs de confusion, en particulier la consommation d’alcool et le statut socio-économique. Pour le CP, une augmentation de ratio de risque multivarié ajusté a été observée pour « toujours » versus « jamais » exposé à l’amiante (HR 2,20 ; IC 95 % de 1,08 à 4,49) pour le FINJEM, mais une tendance à l’augmentation des risques avec exposition cumulée n’a pas été démontrée pour aucune des deux matrices. Les résultats pour le CPCB ont montré des tendances similaires à celles observées pour le CP. Aucun des cancers n’a montré une interaction significative entre l’amiante et le tabagisme.

Cette étude basée sur une population prospective n’a pas montré de preuve convaincante d’une association entre l’amiante et le risque de CCB, CP et CPCB. Toutefois, le HR potentiellement accru de CP et CPCB observé dans ce travail nécessite des études complémentaires.

(publié le 6 novembre 2014)