Syndrome par vibrations main-bras chez un infirmier affecté à l’ouverture des plâtres.

Sindrome de vibrazion mano-braccio in un infermiere affectto all’attevita di gipsotomia M Speziale, E Picchiotti La Medicina del Lavoro 2009, vol.100, N°6, pages 471-475. Bibliographie.
Les auteurs florentins exposent le cas clinique d’un infirmier, affecté principalement à l’activité de découpe des plâtres, qui a développé un syndrome par vibrations main-bras avec phénomène de Raynaud, troubles neurosensitifs et altération de l’appareil ostéo-articulaire du membre supérieur droit. L’infirmier a été soumis à des enquêtes diagnostiques instrumentales (photopléthysmographie avec test au froid, capillaroscopie, radiographies des articulations des membres supérieurs, examens hématologiques). Des mesurages des niveaux de vibrations transmises par l’outil de travail ont été effectués de même que des relevés des durées d’exposition. Les explorations cliniques ont démontré la présence d’un syndrome par vibrations avec un phénomène de Raynaud secondaire et les explorations de type environnemental ont démontré des niveaux très élevés de vibrations (plus de 28m/s2) au point de pouvoir être corrélés à la pathologie constatée avec un lien de causabilité. Le syndrome par vibrations main-bras n’a jamais été associé dans la littérature à l’activité des personnels de soins dans les services d’orthopédie. Les auteurs soulignent que le cas exposé dans leur étude s’est manifesté du fait de facteurs organisationnels très particuliers qui n’ont probablement jamais été rencontrés dans d’autres hôpitaux ou service d’orthopédie.
(publié le 29 avril 2010)