Verriers et cataracte

D. Guldner Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement, 2008, Vol. 69, n°5/6, p. 752-753. Référence

La cataracte des verriers est une pathologie rare. 84 cas ont été déclarés de 1995 à 2004. La cataracte est en lien avec le rayonnement infra-rouge proche et moyen (d’une longueur d’onde comprise ente 780 et 3 000 nm) émis par le verre ou le métal portés à l’incandescence. « Les cataractes induites par la chaleur sont classiquement des opacités cristalliniennes floconneuses, avec capsule pouvant flotter dans la chambre antérieure ». Elles sont reconnues dans le cadre du tableau de maladies professionnelles, régime général n°71. Le personnel exposé est celui qui est appelé « à regarder sans protection efficace ces matériaux portés à très haute température ». Une surveillance médicale renforcée est prévue pour les personnels effectuant des « travaux exposant à de hautes températures, à des poussières ou émanations toxiques et concernant le traitement des minerais, la production des métaux et des verreries » (arrêté du 11 juillet 1977), mais aucune recommandation n’est faite concernant la surveillance ophtalmologique. « En cas d’exposition certaine, importante, effective depuis plusieurs années, un examen biomicroscopique sera réalisé ».

09B0178

(publié le 6 avril 2009)