Le syndrome du marteau hypothénar

P. Frances, M. Sansiquier, V. Ramon-Llin Mas, C. Chancel Le Généraliste, 2017, n°2783, pp 20-21

Le syndrome du marteau hypothénar est induit par des traumatismes itératifs sur l’éminence hypothénar utilisée comme marteau lors des activités professionnelles ou de loisirs.
Il touche les patients jeunes (moins de 40 ans) de sexe masculin.
Il se manifeste par des paresthésies des trois derniers doigts de la main dominante ou une hypersensibilité au froid, parfois une ischémie distale.
Ces traumatismes répétés induisent une altération endothéliale au niveau du l’artère ulnaire qui chemine en superficie dans la région de l’éminence hypothénar. Il s’ensuit une thrombose, voire un anévrisme en cas d’atteinte de la média.
Le test d’Allen est positif.
L’écho-doppler des artères du poignet permet d’évaluer le degré de l’obstruction, et l’angio-IRM confirme l’importance de la sténose.
L’artériographie objective l’importance de l’occlusion et les dommages vasculaires induits mais aussi le type d’atteinte artérielle (vasospasme ou anévrisme).
Un traitement chirurgical est possible, complété par un traitement anticoagulant.
Une thrombolyse peut être effectuée.
Les cas évolués seront traités par prostaglandines ou sympathectomie.
En cas d’atteinte très importante, l’amputation est inévitable.
La maladie sera déclarée au titre des maladies professionnelles.
La prévention inclut la recommandation de l’arrêt du tabac.

NDLR : la prévention impose de

  • ne jamais utiliser la paume de sa main comme marteau pour frapper un outil ou un objet,
  • ne pas maintenir avec force entre ses mains des outils tels que ciseaux, pinces, clés à chocs, etc.
(publié le 20 mars 2017)