Approche de la sous-déclaration des troubles musculo-squelettiques dans sept régions françaises en 2007

S. Rivière, A. Chevalier, E. Penven, H. Cadéac-Birman, Y. Roquelaure, M. Valenty Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°22-23, pp.268-271. Bibliographie
En 2009, les TMS (troubles musculo-squelettiques) représentaient la première pathologie professionnelle indemnisable par le régime général de Sécurité sociale (80% des malades professionnelles reconnues). Les statistiques du système de réparation des MP sont régulièrement remises en cause, notamment en raison d’une sous-déclaration supposée importante.
Une étude a alors été menée dans l’objectif d’approcher la sous-déclaration de trois localisations de TMS (épaule, main-poignets-doigts, rachis lombaire), à partir des TMS reconnus en maladie professionnelle au régime général de Sécurité sociale et de ceux signalés comme maladie à caractère professionnel par un réseau de médecins du travail volontaires dans sept régions françaises.
Un indicateur approchant le taux de sous-déclaration a été construit et analysé par sexe, âge et secteur d’activité.
Cet indicateur atteint 68% pour la localisation main-poignets-doigts, 74% pour celle de l’épaule et 80% pour le rachis lombaire. _Malgré certaines limites, les résultats obtenus dans cette étude ne sont pas très éloignés de ceux obtenus dans d’autres travaux. L’intérêt de ce travail est de sensibiliser les médecins traitants à l’existence de maladies professionnelles afin qu’ils accompagnent leurs patients dans les démarches administratives.
Il serait utile de poursuivre cette étude afin de mieux comprendre la part de chacun des facteurs de non-déclaration.
(publié le 5 septembre 2012)