Conséquences des troubles musculo-squelettiques sur l’itninéraire professionnel, résultats d’une enquête nationale

A. Leclerc, J-F. Chastang, P. Pascal, S. Plouvier, Z. Mediouni Archives des maladies professionnelles et de l’environnement, 2015, vol. 76, N°3, pp. 245-254. Bibliographie

Les données utilisées pour l’étude proviennent de la première partie de l’enquête "santé et itinéraire professionnel" (SIP) où ont été interrogés environ 14 000 sujets âgés de 20 à 74 ans à propos de leur parcours professionnel et des événements de santé tout au long de leur vie dont les troubles musculo-squelettiques (TMS).
Ce sont 11 426 sujets de 30 à 74 ans qui ont été pris en compte pour l’étude.

Trois groupes ont été constitués :
-  un groupe G1 : sujets dont l’itinéraire professionnel a été perturbé par un TMS,
- un groupe G2 : sujets avec TMS sans conséquence sur l’itinéraire professionnel,
- un groupe G3 : sujets dont l’itinéraire professionnel a été perturbé par autre chose qu’un TMS.

Parmi les sujets du groupe G1, la conséquence la pus fréquente pour les hommes comme pour les femmes est le retrait définitif du marché du travail et ce risque est lié au niveau d’études. Peu de sujets de ce groupe bénéficient d’une rente pour maladie professionnelle (3% des hommes et 1% des femmes).
Il faut réfléchir au devenir des personnes souffrant de TMS afin qu’il soient maintenus dans l’emploi, mais également s’interroger sur les processus de décisions qui sous-tendent les résultats trouvés dans cette étude.

(publié le 4 septembre 2015)