Douleurs multiples et aptitude au travail au sein d’une population de l’industrie

Multi-site pain and work ability among an industrial population S. Neupane, H. Miranda, P. Virtanen, A. Siukola, A.H. Nygard Occupational Medicine 2011, vol 61, n°8, pages 563-569. Bibliographie.

La présence de douleurs multiples est un phénomène commun parmi les salariés et cela augmente fortement le risque de handicap au travail. Afin de savoir si le nombre de localisations de douleurs musculo-squelettiques peut permettre de prévoir une dégradation de l’aptitude au travail, une enquête finlandaise a été menée en 2005 puis en 2009 dans une entreprise de fabrication alimentaire. 734 salariés ont participé à cette étude. Des informations sur l’auto-perception de la capacité de travail et les douleurs musculo-squelettiques au cours de la semaine précédant l’enquête ont été obtenues au moyen d’un questionnaire structuré distribué aux employés. Le risque de dégradation de l’aptitude au travail, dans cette étude longitudinale, en fonction du nombre de localisations de la douleur, a été estimé au moyen d’une régression logistique.

La proportion de perte de l’aptitude au travail a augmenté en 4 ans (de 15 à 25 %), parallèlement à l’augmentation du nombre de localisations de la douleur. Pami ceux sans réel perte d’aptitude, un dizième relatait néanmoins que leur aptitude au travail était moins bonne au bout de 4 ans. Le nombre de localisations douloureuses permettait de prédire la baisse d’aptitude avec une relation dose-effet. Ceux avec des douleurs habituelles avaient presque trois fois plus de risque de perte d’aptitude. Les associations étaient plus fortes chez les jeunes et les cols blancs.

Les résultats de cette enquête finlandaise indiquent que les douleurs d’origine musculo-squelettique permettent de prédire fortement la dégradation de l’aptitude au travail chez les salariés de l’industrie alimentaire. Compter le nombre de sites douloureux peut être une méthode simple pour identifier les travailleurs à haut risque de handicap professionnel.

(publié le 9 mai 2012)