Effets du présentéisme sur les troubles musculo-squelettiques professionnels chroniques : le maintien au travail est validé.

Effects of presenteism in chronic occupational muscuskeletal disorders : stay at work is validated. K.Howards, T.Mayer, R.Gatchel Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2009, vol.51, n°6, p.724-731. Bibliographie.
Cette enquête américaine (Texas) aborde une nouvelle approche pour comprendre dans quelle mesure le présentéisme au travail en rapport avec une douleur chronique ou une impotence fonctionnelle influe sur le devenir des patients.
L’échantillon était constitué de 2 191 patients porteurs de troubles musculo-squelettiques chroniques invalidants, classés en présents au travail (N = 704) ou absents (N = 1487), qui ont été admis dans un programme de réadaptation fonctionnelle. Les mesures effectuées comprenaient des évaluations médicales, des données démographiques, des diagnostics psychiatriques à l’admission, un suivi à un an sur l’évaluation du devenir socio-économique et des questionnaires validés évaluant la douleur, la dépression et l’état fonctionnel.
Les résultats ont révélé que les patients classés comme présents au travail étaient significativement plus susceptibles de réaliser le programme de traitement prescrit de réadaptation fonctionnelle, de reprendre le travail (pour la totalité de leurs tâches ou à plein temps), d’être toujours au travail un an après le traitement et de ne pas avoir de diminution de leur productivité entre avant la pathologie et après le traitement.
Les auteurs texans concluent que le maintien au travail des salariés après un accident ou une maladie, plutôt qu’un arrêt court ou prolongé, serait bénéfique à la fois pour les salariés et les employeurs.
(publié le 29 avril 2010)