La sensation de tension musculaire prédit les symptomes futurs cou-épaule et bras-poignet-main.

Perceived muscular tension predicts future neck-shoulder and arm-wrist-hand symptoms M. Huysmans, B. Blatter, A. Van Der Beek Occupational and Environmental Medicine, 2012, vol 69, n°4, pages 261-267. Bibliographie.

Le but de cette enquête hollandaise était de vérifier si la sensation de tension musculaire est prédictive de symptômes à venir cou-épaule et bras-poignet-main chez des employés de bureau indemnes de symptômes. Les données utilisées étaient issues d’une cohorte prospective de 1951 employés de bureau avec une durée de suivi de 2 ans [la recherche prospective sur les troubles musculo-squelettiques chez des employés de bureau (the Prospective Research On Musculoskeletal disorders among Office workers = enquête PROMO)]. La sensation de tension musculaire et ses covariables ont été mesurées au moyen d’un auto-questionnaire au départ et au bout d’une année de suivi. La survenue de symptômes a été évaluée tous les 3 mois par auto-questionnaire. Selon leur sensation de tension musculaire, les participants ont été classés en trois groupes : « jamais tendu », « parfois tendu », et « souvent tendu ». Les cas de troubles cou-épaule et les cas de troubles du bras-poignet-main ont été identifiés en se basant sur le passage des réponses pour la douleur « non » ou « parfois » à douleur « régulière » ou « prolongée ». Des équations d’estimation généralisée ont été utilisées pour estimer les taux de ratios (RRs) pour devenir un nouveau cas.

La sensation de tension musculaire était prédictive de symptômes futurs cou-épaule et bras-poignet-main, même une fois ajustée pour les symptômes dans le passé. Les RRs pour la sensation de tension musculaire en relation avec les symptômes futurs cou-épaule étaient plus élevés que pour les symptômes futurs bras-poignet-main. Les participants qui étaient parfois ou souvent tendus avaient respectivement un risque de 2,9 et 4,4 fois plus élevé de devenir un cas futur de douleur cou-épaule par rapport à ceux qui n’étaient jamais tendus. Pour les symptômes futurs bras-poignet-main, le risque de devenir un cas futur de douleur était de respectivement 1,5 et 2,3.

En conclusion, la sensation de tension musculaire était prédictive de symptômes futurs cou-épaule et bras-poignet-main. Des recherches ultérieures devraient approfondir le concept de sensation de tension musculaire et explorer quel rôle a ce concept dans l’apparition des symptômes de manière à l’utiliser dans les interventions de prévention des symptômes.

(publié le 22 octobre 2012)