Prévalence des douleurs du membre supérieur chez les femmes bibliothécaires
Prevalence of upper limb disorders among female librarians

R. Pandy Occupational Medicine 2013, vol 63, n°6, pages 432-434. Bibliographie.

Le travail de bibliothécaire expose à des facteurs de risque potentiels de troubles musculo-squelettiques (TMS). La prévalence des TMS n’a pas réellement été évaluée dans cette profession. Cette enquête du Royaume-Uni estime sur 7 jours et sur l’année, la prévalence des symptômes déclarés de douleurs cervicales et du membre supérieur chez les bibliothécaires et examine les associations avec des tâches spécifiques et des facteurs de risque type ergonomiques.

Une étude transversale, par auto-questionnaires standardisés de type nordique, a été réalisée. Les bibliothécaires étaient concernés par l’étude.

Deux populations de référence, de travailleurs sur écran et en population générale, ont été utilisées. La prévalence sur 7 jours, des douleurs auto-rapportées du cou et du membre supérieur, chez les femmes bibliothécaires était de 42 % (IC 95 %de 33,7 à 50,5) et la prévalence annuelle était de 65 % (IC 95 % de 56,6 à 72,8). La prévalence des douleurs du poignet et de la main augmentait avec l’augmentation de l’amplitude des mouvements du pouce (p < 0,05) avec une tendance à l’augmentation linéaire de la prévalence en fonction de la durée d’exposition (p < 0,01). Il y avait une forte association entre les douleurs du poignet et/ou des mains et la connaissance de TMS liés à une exposition professionnelle (p < 0,05).

Au total, la prévalence annuelle des symptômes auto-rapportés du membre supérieur chez les femmes bibliothécaires était élevée mais il n’existait pas de preuve suffisante que la prévalence était plus élevée que dans la population générale ou chez les travailleurs sur écran. Cependant, travailler avec des mouvements de grande amplitude du pouce était associé avec des douleurs du membre supérieur.

(publié le 27 mars 2014)