Etablissements de soins
Charge physique de travail contre TMS

K. Delaval Travail et Sécurité, 2017, n°786, pp. 40-41. Références

Les méthodes existantes pour évaluer les risques de troubles musculosquelettiques (TMS) ne sont pas vraiment adaptées au secteur sanitaire et social. L’INRS en partenariat avec deux Carsat a proposé une méthode d’analyse spécifique, baptisée MACPT 2S (méthode d’analyse de la charge physique de travail appliquée au secteur sanitaire et social).
Une clinique employant 300 salariés a mis en application cette méthode d’évaluation.
A partir de 240 questionnaires récupérés, les postes critiques en termes de charge physique ont été identifiés et présentés en réunion du CHSCT.
Trois situations à risque ont été reconnues comme nécessitant une étude plus approfondie : le transfert du patient du lit vers le brancard (4 brancardiers), la plonge batterie en cuisine et la pose de perfusion par les infirmières qui oblige à porter la poche au dessus du niveau des épaules. Des plans d’action ont été proposés :

  • pour les brancardiers : formation à la manutention et à la gestion des flux, meilleure adéquation entre les activités opératoires et ambulatoires, sensibilisation des équipes d’hospitalisation sur la préparation du patient à transférer et aide ponctuelle au moment du transfert ;
  • pour le personnel de cuisine : restructuration de l’espace, amélioration de l’ergonomie ;
  • pour les infirmières : le plan d’action est en cours d’élaboration.

Cette démarche a permis aux salariés de se sentir écoutés et de voir leurs difficultés prises en compte.

(publié le 15 décembre 2017)