Caractéristiques spéciales de l’apnée obstructive du sommeil chez les répondants du World Trade Center ayant des troubles aérodigestifs

Unique features of obstructive sleep apnea in World Trade Center responders with aerodigestive disorders J. Sunderram, I. Udasin, K. Kelly-McNeil, S. Ko, C. Cepeda, B. Marroccoli, C. Perret, P. Ohman-Strickland, A. Scardella, H. Kipen Journal of Occupational and Environmental Medicine, 2011, vol 53, n°9, pages 975-980. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête américaine était de comparer l’apnée obstructive du sommeil (AOS) chez les répondants du World Trade Center (WTC) ayant des troubles aérodigestifs et du ronflement à des ronfleurs habituels non impliqués dans le WTC et de distinguer les caractéristiques de l’AOS dans un sous-groupe de répondants ronfleurs habituels avant le 11 septembre ayant eu une aggravation de leur ronflement après le 11 septembre (11/9). Une enquête transversale comparative a porté sur 50 répondants du programme de suivi médical et de traitement du WTC ayant des troubles aérodigestifs et du ronflement et sur 50 non répondants ronfleurs. Les répondants ayant eu une aggravation de leur ronflement après le 11/9 ont été comparés aux ronfleurs habituels avant le 11/9. Alors qu’il y avait une corrélation forte entre l’indice de masse corporelle (IMC), le poids, et l’apnée + l’indice d’hypopnée (r = 0,36 ; p = 0,01 ; r = 0,29 ; p = 0,044) chez les non répondants, aucune corrélation que ce soit entre l’IMC ou le poids, et l’apnée + l’indice d’hypopnée n’a été trouvée chez les répondants. Les répondants ayant eu une aggravation de leur ronflement après le 11/9 avaient un IMC significativement plus bas que les ronfleurs habituels depuis avant le 11/9.

En conclusion, des mécanismes autres que l’obésité sont importants dans la pathogénèse de l’AOS chez les répondants du WTC ayant des troubles aérodigestifs.

(publié le 8 février 2012)