Espaces verts et issues néfastes de la grossesse
Green space and adverse pregnancy outcomes

K. Agay-Shay, A. Peled, A. Valenti Crespo, C. Peretz, Y. Amitai, S. Linn, M. Friger, M. Nieuwenhuijsen Occupational and Environmental Medicine, 2014, vol 71, n°8, pages 562-569. Bibliographie.

L’objectif de cette enquête israëlo-espagnole était d’évaluer les associations entre la proximité d’espaces verts et un environnement de verdure et les issues de la grossesse, telles que le poids de naissance, le faible poids de naissance (FPN), le très faible poids de naissance (TFPN), l’âge gestationnel, les accouchements prématurés (AP) et les accouchements très prématurés (ATP).

Cette enquête a été basée sur 39 132 naissances unipares vivantes issues d’une cohorte d’un registre de naissances à Tel Aviv, Israël, entre 2000 et 2006. _ La verdure environnante a été définie comme la moyenne de l’index de différence normalisée de végétation vue par satellite (IDNV) dans des parcelles de 250 m et la proximité d’espaces verts majeurs a été définie comme la résidence au sein d’une parcelle distante de 300 m des limites d’un espace vert majeur (5 000 m²). Ces informations sont fondées sur les données construites à partir de « Open Street Map ».
Une régression linéaire (pour le poids de naissance et l’âge gestationnel) et des modèles de régressions logistiques ont été utilisés (pour FPN, TFPN, AP et ATP) en ajustant pour les covariables pertinentes.
Une augmentation d’un degré d’interquartile de verdure était associée avec une augmentation statistiquement significative du poids de naissance (19,2g ; IC 95 % 13,3 à 25,1) et une diminution du risque de FPN (OR 0,84 ; IC 95 % 0,78 à 0,90). Les résultats pour le TFPN étaient dans la même direction mais n’étaient pas statistiquement significatifs. En général, aucune association n’a été trouvée pour l’âge gestationnel, l’AP et l’ATP. Les résultats étaient consistants avec différentes tailles de parcelles et d’espaces verts et des associations plus fortes ont été observées parmi ceux de statut socio-économique plus faible.

En conclusion, cette enquête confirme les résultats des quelques études antérieures démontrant une association entre la proximité maternelle avec des espaces verts et le poids de naissance. Des recherches ultérieures sont nécessaires pour les associations avec le TFPN et l’ATP, qui n’ont jamais été étudiées auparavant.

(publié le 6 novembre 2014)