La légionellose en France : augmentation du nombre de cas en 2010

C. Campèse Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, N°29-30, pp.325-327. Bibliographie
En 2010, 1 540 cas de légionellose ont été déclarés en France, ce qui correspond à une augmentation de 28% entre 2009 et 2010 après une diminution de 21% entre 2005 et 2009.
L’augmentation a été particulièrement marquée en janvier et en septembre avec des taux d’incidence élevés dans l’Est de la France.
L’âge moyen des cas était de 62 ans et le sexe-ratio femme/hommes était de 3,2. L’incidence augmentait avec l’âge et les taux d’incidence les plus élevés s’observaient chez les personnes de plus de 80 ans.
Au cours de la période 2005-2010, les caractéristiques des cas n’ont pas changé : létalité, âge, facteurs de risques, facteurs d’exposition, espèce et sérogroupes et l’augmentation du nombre des cas reste difficile à interpréter si ce n’est un lien avec des variations climatiques et météorologiques différentes selon les régions (qui reste à vérifier). L’ important est le fait qu’aucune épidémie n’ait été identifiée, ce qui témoigne d’une bonne réactivité pour prévenir les cas groupés.
La majorité des comparaisons de souches a montré que des réseaux d’eau étaient à l’origine de cas de légionelloses documentés. Il est donc important de veiller à l’application réglementaire.
Des recherches doivent être lancées pour contribuer à l’élaboration de nouvelles stratégies de prévention et de contrôle des installations à risque.
(publié le 26 octobre 2011)