La musique par « oreillettes » : un risque sous-estimé

Musica da auricolari : rischio sottostimato F. Cassano, P. Bavaro, I. Aloise E. Bobbio, M. Renna La Medicina del Lavoro, 2008, vol.99, n°5, p.362-365. Bibliographie

Les auteurs italiens de la région des Pouilles ont étudié l’exposition au bruit généré par les appareils digitaux d’écoute de musique (MP3) tels que les utilisent les jeunes. Les objectifs de cette étude expérimentale étaient d’évaluer le niveau sonore d’émission de certains de ces appareils à 100%, 75% et 50 % du volume. Pour cela les auteurs ont utilisé un mannequin et les valeurs du Leq A, L max A, Leq C et du pic en C de neuf des appareils les plus fréquemment utilisés ont été mesurées aux niveaux sonores d’émission de 100%, 75% et 50%. Il a été trouvé que tous les appareils excédaient 100 dBA de Leq à 100% du volume d’écoute. Les auteurs ont estimé le Lex 8 - comme le recommande la loi italienne 195/06 - auquel ces jeunes gens sont exposés lorsqu’ils utilisent les appareils pendant 15, 30 et 60 minutes par jour.

Les jeunes gens soumis quotidiennement à des expositions pendant seulement 15 minutes au volume maximum d’écoute dépassent la valeur limite d’exposition professionnelle quotidienne pour les travailleurs que la loi italienne 196/06 fixe à 87 dBA.

09A0224

(publié le 11 mars 2009)