Qualité de l’air extérieur en milieu aéroportuaire : étude métrologique

Références en Santé au Travail, 2015, n°144, pp. 63-75. Bibliographie
La reconnaissance en maladie professionnelle d’un cancer hématologique survenu chez une personne travaillant en zone aéroportuaire a alerté les services de santé au travail d’une compagnie aérienne, qui ont diligenté un organisme extérieur afin de procéder à des mesures fixes d’ambiance de durée variable en différents lieux de travail et des prélèvements individuels avec un capteur porté par l’opérateur au niveau des voies aériennes supérieures.
Des groupes d’exposition homogènes ont été constitués par métier en prenant en compte les tâches réalisées à proximité de sources de pollution.
Six familles de polluants spécifiques de l’exposition au kérosène ont été analysées.
"Les mesurages ambiants réalisés ne mettent pas en évidence d’exposition supérieure aux valeurs limites d’exposition ou aux valeurs de référence des différents polluants chimiques identifiés" et "ne permettent pas de définir des zones à risque au niveau des lieux de travail".
Les mesurages individuels de benzène et du benzo(a)pyrène, cancérogènes connus, sont inférieurs à 5% de la valeur limite d’exposition professionnelle et souvent de l’ordre de la limite de quantification.
L’exposition aux particules diesel, bine qu’inférieure à la valeur limite d’exposition professionnelle autrichienne, est à surveiller et nécessite la mise en place de mesures de prévention collective visant à réduire les multiples sources d’émission en zone aéroportuaire". _ Eu égard aux résultats obtenus et des données de la littérature médicale, d’une étude complémentaire visant à caractériser la présence de nanoparticules dans l’environnement et les condensats d’air exhalé, d’une étude de mortalité ciblant les métiers travaillant sur piste à l’extérieur, il n’a pas été mien en place de surveillance médicale spécifique ; mais les salariés présentant certaines pathologies respiratoires font l’objet d’un suivie médical personnalité et plusieurs ont bénéficié d’un reclassement professionnel. _ " En outre, l’exposition aux articules diesel a été ajoutée comme nuisance dans la fiche individuelle d’exposition du dossier médical des agents travaillant à l’extérieur en zone aéroportuaire, afin d’assurer la traçabilité des expositions.
(publié le 23 février 2016)