Espaces verts et mortalité : une revue systématique et une méta-analyse des études de cohorte

S. Billot-Bonef Environnement et Risques Santé (ERS), 2020, vol.19, n°2, pp. 143-144. Références

Une revue systématique de la littérature a été menée sur le lien entre l’exposition aux espaces verts et la mortalité en ciblant uniquement les études longitudinales, plus robustes et celles utilisant le NDVI " normalised difference vegetation index" qui estime la densité de végétation à partir d’images satellites.
Neuf études ont été retenues englobant 8 millions d’individus dans sept pays (Australie, Canada, Chine, Italie, Espagne, Suisse, Etats-Unis).
Sept études rapportent une relation significative entre l’augmentation de la surface d’espaces verts dans une zone de 500m autour de l’habitation et la réduction de risque de mortalité. Deux études ne montrent pas d’effet.
Peut-on établir une relation causale ?

  • Y a t’il un lien avec le sport, le jardinage, les mobilités douces ?
  • Est ce plutôt la réduction de la pollution de la température ambiante ou du bruit ?
  • Peut on évoquer un effet de la réduction du stress et de la restauration de l’attention ?

Les limites sont celles aussi du NDVI qui ne mesure ni la qualité de l’espace vert, ni sa fréquentation.
Des études complémentaires sont nécessaires sur d’autres populations (enfants, autres pays, autres effets tels que la morbidité et la mortalité à court terme).

(publié le 30 septembre 2020)