Exposition aux "cocktails" de pesticides : quels impacts sur la santé ?

L. Gamet-Payrastre Environnement et Risques Santé (ERS), 2020, vol.19, n°2, pp. 93-100. Références

L’exposition aux pesticides, qu’elle soit professionnelle ou environnementale concerne toute la population.
De nombreuses études épidémiologiques montrent que l’exposition professionnelle aux pesticides, en particulier chez les agriculteurs est corrélée positivement à un risque accru de certains cancers (cerveau, prostate, lymphome non hodgkinien, myélome ou leucémie) et maladies neurodégénératives chez l’adulte (excès de risque de 62% de développer une maladie de Parkinson chez les agriculteurs).
Il semble en outre que certains pesticides puissent être impliqués dans l’étiologie des maladies métaboliques (diabète, obésité et complications qui leur sont imputées).

Le consommateur quant à lui est exposé à de faibles doses de pesticides mais à un mélange de ces composés. Les pesticides peuvent alors interagir entre eux et induire des effets synergiques, par l’intermédiaire de nombreux mécanismes et différentes cibles qui font que la prédiction des effets cocktails est difficile à réaliser.
Une étude a été menée chez des souris exposées pendant un an via leurs aliments, à un mélange de six pesticides utilisés dans le traitement des pommeraies en France et retrouvés sur les pommes. Bien que les doses étaient supposées ne pas exercer d’impact sur la santé, il a été retrouvé des troubles métaboliques chez les mâles ainsi qu’une modification de l’activité ou de la composition du microbiote chez les femelles.
Cela prouve que l’effet cocktail est lié à un impact des pesticides sur plusieurs cibles à différents niveaux de l’organisme (foie, microbiote, tissu adipeux).
Il faut donc non seulement évaluer les faibles doses mais aussi tenir compte de la chronicité car les effets insidieux sur le long terme peuvent dépasser les effets de détoxification et d’adaptation de l’organisme et conduire à des perturbations de l’état de santé.

(publié le 30 septembre 2020)