Facteurs environnementaux favorisant le développement d’un asthme

B. Leynaert, N. Le Moual, C. Neukirch, V. Siroux, R. Varraso La Presse Médicale, 2019, vol.48, n°3, pp.262-273. éférences
Bien que l’asthme ait une composante génétique indéniable, la part des facteurs environnementaux dans le développement de cette maladie est primordiale. La prévalence de l’asthme indique toujours en France une tendance à l’augmentation.
De nombreuses études ont permis de confirmer et de préciser le rôle de certains facteurs (acariens, animaux domestiques, pollens, moisissures, pollution de l’air, expositions à certaines substances chimiques à domicile ou au travail), mais aussi d’avancer de nouvelles hypothèses dans l’étiologie de l’asthme (nutrition pendant la grossesse ou dans l’enfance, choix alimentaires, niveau d’activité physique, situations de stress, microbiome environnemental, perturbateurs endocriniens).
Cependant les résultats de ces études n’ont pas permis de mettre à ce jour des stratégies de prévention opérantes.
La compréhension globale du rôle de l’environnement auquel le sujet est exposé tout au long de la vie, et même avant sa conception, est au cœur de plusieurs projets internationaux. " L’asthme constitue un défi pour la recherche, qui nécessite une approche holistique, telle que celle reposant sur l’exposome (correspondant à la totalité des expositions aux facteurs environnementaux d’un individu depuis sa conception)".
(publié le 26 juillet 2019)