Survie au cancer et reprise de l’activité professionnelle : expérience des médecins du travail du Royaume-Uni.

Cancer survivorship and retourn to work : UK occupational physician experience.
La prévalence de la survie après le diagnostic de cancer ne cesse d’augmenter. Cependant les survivants au cancer continuent de signaler des difficultés à réintégrer le lieu de travail après le diagnostic et le traitement. Les buts de cette enquête britannique étaient d’étudier le rôle des médecins du travail du Royaume-Uni dans la réinsertion de travailleurs ayant survécu à un cancer. Après une pré-enquête, un questionnaire explorant les opinions des médecins du travail quant au soutien des survivants du cancer dans leur reprise de l’activité professionnelle a été adressé par voie postale à tous les membres de la Société de Médecine du Travail du Royaume-Uni, avec un nouvel envoi 2 mois plus tard. Les réponses ont été analysées pour rechercher les corrélations significatives avec l’âge du médecin du travail, son sexe, son niveau de qualification, la taille des entreprises suivies et les années d’expérience. Il y a eu 797 répondants (taux de réponse 51%). Les réponses suggéraient la nécessité de développer les connaissances de base sur le pronostic et les issues fonctionnelles chez les patients ayant eu un diagnostic de cancer ; d’instituer des ressources d’information sur cancer et travail pour les médecins du travail et de mettre en place des formations pour perfectionner la communication sur le sujet. La plupart des répondants avaient le sentiment que les employeurs traitaient l’envoi à la médecine du travail de manière différente pour les employés ayant eu un cancer par rapport à leur comportement concernant d’autres diagnostics, avec 45% des répondants qui signalaient que la demande de consultation par l’employeur survenait trop tard pour être efficace quant à la reprise du travail. Un manque significatif de compréhension des informations nécessaires des employeurs et du rôle des médecins du travail a été identifié. Cette enquête révèle plusieurs barrières possibles à la reprise de l’activité professionnelle des survivants du cancer. Les auteurs proposent des recommandations pour améliorer la situation.
(publié le 15 juin 2010)