Données du réseau Morphée

D. Coulomb Le Quotidien du Médecin, 2020, n°9837, p.6

Dans le cadre du réseau Morphée, l’enquête "Sommeil et Confinement " menée entre le 1er et le 23 avril 2020 (pendant le confinement imposé en France en raison de l’épidémie Covid-19) a analysé 1777 réponses (77% provenant de femmes).

Si 40% des répondeurs déclarent avoir aussi bien dormi que d’habitude, un tiers a moins bien dormi et 14% beaucoup moins bien dormi.
Bien que les répondeurs aient dormi plus que d’habitude (ils se sont couchés plus tard mais levés plus tard), il est probable que la dégradation du sommeil soit en lien avec la durée d’exposition aux écrans (soit plus de 3 h dans la soirée et pendant plus de 4 h dans la journée), mais aussi avec la durée d’exposition à la lumière du jour (diminuée en moyenne de 25 minutes par jour de confinement).
Lex experts craignent que ces difficultés ne perdurent en post-confinement, eu égard aux horaires décalés.

(publié le 12 juin 2020)