Boissons énergisantes
Des risques chez les jeunes

L. Archimède Le Quotidien du Médecin, 2012, n°9068, p.9
Selon une étude australienne, les appels aux centres antipoison enregistrés au cours des sept dernières années en Australie et en lien avec la consommation de boissons énergisantes contenant de la caféine sont en augmentation .
Les sujets concernés sont des jeunes (âge médian 17 ans), majoritairement des garçons qui ont parfois mélangé ces boissons avec de l’alcool.
L’usage était le plus souvent festif, parfois accidentel (notamment chez les enfants) ou dans l’objectif d’un empoisonnement volontaire.
Les symptômes rapportés étaient essentiellement des palpitations, des tremblements, de l’agitation, des problèmes digestifs.
Certains patients ont présenté des troubles sérieux cardiaques ou neurologiques (arythmie, ischémie, hallucinations, crises d’épilepsie).
Tous ces symptômes évoquent une surdose de caféine, les quantités ingérées quotidiennement variant entre 3 et 5 boissons.
Il paraît important aux auteurs de l’étude, de sensibiliser les jeunes au risque de consommation de ces boissons, d’améliorer l’étiquetage et de réglementer la composition en caféine. Ils recommandent également un avertissement sur l’étiquette ainsi que l’apposition du numéro du centre antipoison.
(publié le 30 janvier 2012)