Evaluation de l’efficacité et de la sécurité de la vaccination contre la grippe pandémique A/H1N1/2009 dans un groupe de travailleurs du milieu de soins
Assessment of efficacy and safety of pandemic A/H1N1/2009 influenza vaccine in a group of health care workers

P. Mascagni, E. Vicenzi, A. Kajaste-Rudnitski, G. Pellicciotta, A. Monti, C. Cervi, R. Vitalucci, F. Toffoletto La Medicina del Lavoro, 2012, vol. 103, n°3, pages 220-229. Bibliographie.

Le développement en un temps extrêmement court d’un vaccin efficace et sûr contre le virus pandémique A/H1N1 a été un défi qui a concerné l’ensemble de la communauté scientifique. Les buts de cette enquête italienne étaient d’évaluer l’efficacité clinique et immunologique du nouveau vaccin monovalent contre la grippe H1N1 (le vaccin Novartis Focetria®, fabriqué à Sienne, Italie) dans un groupe de travailleurs du milieu de soins. Un total de 148 travailleurs du milieu de soins volontaires a été recruté entre mi-novembre 2009 et décembre 2009. Après le mesurage des taux d’anticorps, une seule dose intramusculaire de 7,5 µg de vaccin monovalent Focetria® contre le virus de la grippe A/H1N1/2009 avec l’adjuvant MF59C-1 a été administrée.

Le taux d’anticorps (valeur médiane) avant et après une seule dose de vaccin, mesuré au moyen du test standard d’inhibition de l’hémaglutination (IHA), avait augmenté de 32 à 256 (p < 0,001). Après la vaccination, 79,7 % des sujets avaient une séroconversion des anticorps, et chez 97,3 % la séroprotection était réalisée. Le ratio entre les moyennes géométriques de taux d’anticorps était de 6,69. Pour les 3 sujets qui signalaient des symptômes d’état grippal, des prélèvements naso-pharyngés réguliers ont été faits pour identifier le type de virus par RT-PCR, les résultats des tests de laboratoire réalisés sur ces prélèvements étaient négatifs pour le virus pandémique A/H1N1/2009. Au cours de la période entière de suivi de 6 mois, aucun évènement néfaste n’est survenu.

En conclusion, le vaccin contre le virus pandémique A/H1N1/2009 a fourni une protection contre le virus et n’a pas seulement contribué à une immunisation significative (selon les critères EMEA), mais il a gardé tous les 148 sujets de l’enquête indemnes de la grippe A/H1N1/2009.

(publié le 5 septembre 2012)