Qui vacciner contre l’hépatite A ?

D. Gendrel La Presse Médicale, 2008, vol.37, n°11, p.1535-1537. Bibliographie

Si le vaccin contre l’hépatite A est a priori destiné aux voyageurs et aux membres des professions à risque, essentiellement le personnel de santé, ses indications pourraient se multiplier.

En effet, l’hépatite A a une réputation de maladie bénigne, or les formes classiques sont invalidantes avec un absentéisme important et les formes fulminantes ne sont pas rares chez le sujet sain quel que soit l’âge mais sont plus fréquentes en cas d’hépatopathie chronique. En raison de l’amélioration de l’hygiène, les habitants des pays industrialisés ne s’immunisent plus en bas âge. Ils sont donc à risque lorsqu’ils voyagent dans les pays où les conditions d’hygiène sont plus précaires ou lorsqu’ils se retrouvent dans l’entourage d’un patient infecté. L’enfant est un vecteur fréquent de l’hépatite A : bien qu’il fasse souvent une forme asymptomatique, il reste contagieux en excrétant le virus dans les selles. En France, l’indication de la vaccination est limitée aux personnes exposées à la faveur d’un voyage, au personnel de certains établissements, à certaines catégories de sujets malades (hémophiles, sujets susceptibles d’être transfusés, sujets porteurs d’une hépatopathie chronique) et aux homosexuels. La vaccination systématique des enfants est remarquable d’efficacité. Il suffit pour s’en convaincre de constater ce qui s’est passé en Israël où la vaccination des enfants de 18 à 24 mois a entraîné une réduction spectaculaire du taux de transmission de l’hépatite A, y compris chez les sujets de plus de 50 ans. Hélas, le vaccin est cher et non remboursé. De même, la vaccination dans l’entourage d’un cas index est efficace si elle survient dans un délai n’excédant pas 8 à 15 jours après le contage. A l’heure actuelle en France, les recommandations officielles n’incluent pas la vaccination autour d’un cas index. L’OMS commence à envisager une vaccination universelle des jeunes enfants pour stopper la circulation du virus.

09B0365

(publié le 11 mars 2009)