Tétanos : de la nécessité du maintien d’une couverture vaccinale optimale

D. Antona La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2011, vol.61, n°2, pp.235-236. Bibliographie
La vaccination a permis de faire pratiquement disparaître le tétanos en France et peu de cas persistent, tous évitables par la vaccination.
La maladie n’est pas à transmission inter-humaine et il n’existe aucune immunité de groupe susceptible de conférer une protection individuelle indirecte. Aucune immunité n’est acquise dans les suites de l’infection. Il est donc impératif de continuer à vacciner.
Les adultes auront un rappel tous les 10 ans.
Si le dernier rappel est supérieur à 10 ans mais inférieur à 20 ans, une injection de rappel suffit.
En cas de statut vaccinal inconnu, ou de retard dans les rappels, supérieur à 20 ans, il faut procéder à une primovaccination à raison de deux doses à au moins 1 mois d’intervalle, suivie d’un rappel un an plus tard. Le rappel se fera ensuite tous les 10 ans.
Chez l’adulte, les couvertures vaccinales demeurent insuffisantes notamment chez les femmes âgées. Une enquête en 2002 montrait que si 88,5% des personnes enquêtées déclaraient être vaccinées contre le tétanos (90,4% pour les hommes et 86,7% pour les femmes), seulement 62% étaient à jour avec un rappel datant de moins de 10 ans. Plus récemment, une enquête en Ile-de-France montrait que seulement 77% des personnes âgées de plus de 60 ans étaient à jour de leur vaccination contre le tétanos.
(publié le 2 mai 2011)