Consommation de cannabis et accidents du travail : une analyse transversale
Cannabis use and work-related injuries : a cross-sectional analysis

Occupational Medicine 2020, vol 70, n°8, pp. 570-577. Bibliographie. J.C Zhang, N. Carnide, L. Holness, P. Cram

Bien que le lien entre la consommation de cannabis et les accidents de la route ait été bien étudié, l’impact du cannabis sur la sécurité et les accidents du travail est moins clair.

Cette étude canadienne a pour but d’examiner la relation entre les accidents du travail et la consommation de cannabis dans l’année écoulée.

Pour cela, les auteurs ont réalisé une analyse transversale de l’enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (2013-2016) auprès des personnes qui y travaillent. Un modèle de régression logistique multiple a été utilisé pour calculer la probabilité d’être victime d’un accident du travail (défini comme un traumatisme non répété) chez les travailleurs ayant déclaré avoir consommé du cannabis plus d’une fois au cours des 12 mois précédents ; par rapport aux non-consommateurs.

Les auteurs ont répété l’analyse uniquement chez les participants travaillant dans des groupes professionnels à haut risque d’accident.

Parmi les 136 536 participants actifs, 2 577 (2%) ont eu un accident du travail au cours des 12 derniers mois. Chez ces 2 577 personnes, 4 % ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours de l’année écoulée. Il n’y avait aucune association entre cette consommation de cannabis et les accidents du travail (OR pour les accidents du travail chez les consommateurs = 0,81 ; IC95 % de 0,66 à 0,99). L’association reste inchangée dans l’analyse des sous-groupes professionnels à haut risque d’accidents de travail.

Ainsi, aucune preuve n’a été retrouvée affirmant que les consommateurs de cannabis présentaient des risques plus élevés d’accidents du travail. Dans l’attente d’études prospectives, les médecins du travail devraient adopter une approche fondée sur le risque pour élaborer des sensibilisations en matière d’usage du cannabis.

(publié le 6 avril 2021)