Les fumeurs français : qui sont-ils ? Résultats du Baromètre de Santé Publique France 2017

C. Marques, G. Quatremère, R. Guignard, R. Andler, A. Pasquereau, V. Nguyen-Thanh Bulletin Epidémiologie Hebdomadaire, BEH, 2020, n°14, pp. 291-294. Références
L’enquête Baromètre de Santé Publique France 2017 menée sur un échantillon représentatif de la population a permis d’interroger 25 319 adultes de France métropolitaine âgés de 18 à 75 ans, sur leurs pratiques addictives et leur santé mentale afin de guider les politiques en matière d’information et de prévention. Les fumeurs ont été comparés aux non fumeurs au moyen d’analyses bivariées.
Les fumeurs sont majoritairement des hommes (53,8%) et deux tiers ont entre 25 et 54 ans.
Un fumeur sur 4 possède un diplôme supérieur au baccalauréat contre 1/3 des non-fumeurs.
13,6% des fumeurs sont au chômage, deux fois plus que les non-fumeurs ; et leur situation financière est perçue comme difficile deux fois plus souvent que pour les non fumeurs.
Les fumeurs présentent une moins bonne santé mentale (plus d’épisodes dépressifs caractérisés, plus de symptômes d’anxiétés, plus d’insomnies chroniques) que les non fumeurs. Ils sont aussi plus souvent consommateurs d’autres substances psychoactives (alcool, cannabis).
Paradoxalement, les fumeurs ont moins recours au médecin généraliste et utilisent moins Internet pour rechercher des informations concernant la santé.
Ces analyses mettent en évidence des associations et non pas des liens causaux.
Les limites des cette enquête tiennent aux biais de recrutement mais aussi au fait que ces enquêtes sont déclaratives et les réponses peuvent être falsifiées.
Selon les auteurs, réduire les inégalités sociales et territoriales de santé et plus généralement, agir sur l’ensemble des déterminants de santé pourraient favoriser la réussite du sevrage tabagique.
(publié le 8 juillet 2020)