Actualités de la tuberculose
Numéro thématique

L. Blanc, M. Raviglione, D. Antoine, F. Lot, J.P. Guthmann, M.C. Paty, O. Bouchaud, P. Glaziou Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, BEH, 2009, n°12-13, p. 105-124

Il s’agit d’un numéro spécial centré sur la situation de la tuberculose, publié à l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose.

En 2007, 5 588 cas de tuberculose maladie ont été déclarés en France, soit 8,9 cas pour 105 habitants avec en tête l’Ile-de-France (surtout Paris et la Seine-Saint-denis) et la Guyane. Les taux les plus élevés de déclaration concernent les personnes sans domicile fixe et les personnes nées à l’étranger dont l’arrivée en France est récente. Le nombre de cas a augmenté de 5% par rapport à l’année précédente. Malgré la diffusion des antirétroviraux, la tuberculose reste une pathologie fréquente comme mode d’entrée dans le sida, en particulier chez les personnes originaires de pays à forte prévalence. Leur situation de personne vulnérable entraîne un recours tardif aux soins, ce qui multiple le risque de diffuser des souches tuberculeuses multi-résistantes. Eu égard aux fortes disparités qui s’accentuent encore, la lutte antituberculeuse reste une priorité de santé publique.

Les taux d’incidence de la tuberculose en Afrique ont doublé entre 1990 et 2007 en lien probablement avec l’amélioration des déclarations mais aussi l’explosion de l’épidémie de VIH. Malgré les efforts des pays africains, aidés par les mécanismes de financement internationaux, les objectifs de l’OMS n’ont pas été atteints en matière de taux de détection et de taux de succès de traitement. « Il est urgent d’intégrer le test de dépistage du VIH aux démarches diagnostiques de la tuberculose, de généraliser les traitements de la co-infection VIH/tuberculose pour réduire la mortalité et de contrôler la transmission nosocomiale de la tuberculose ».

Depuis le remplacement de l’obligation de vacciner tous les enfants par le BCG par une recommandation forte chez les enfants à risque de tuberculose, les couvertures vaccinales sont insuffisantes mais pour l’instant il n’est pas noté d’impact sur le nombre de cas de tuberculose de l’enfant.

09B07134

(publié le 28 juillet 2009)