Association entre particules fines et mortalité par maladies respiratoires : une méta-analyse
Association of fine particles with respiratory disease mortality : a meta-analysis

X. Chang, L. Zhou, M. Tang, B. Wang Archives of Environmental and Occupational Health 2015, vol 70, n°2, pages 98-101. Bibliographie.

Une exposition de courte durée à des concentrations élevées de particules fines (particules d’un diamètre aéro-dynamique ≤ 2,5µm ; PM 2,5) peut être à l’origine de maladies respiratoires, mais cette association n’a pas été identifiée. L’objectif de cette enquête chinoise est d’évaluer et de quantifier l’impact de cette exposition de courte durée sur la mortalité par maladie respiratoire.

Les articles analysés ont été obtenus à partir de bases électroniques et une évaluation de leur validité a été réalisée. Après avoir appliqué les critères d’inclusion, neuf articles ont été inclus dans l’étude. Les qualités méthodologiques des études publiées étaient bonnes avec une note de 3 sur 3. Les particules fines ont été significativement associées à une augmentation du risque de mortalité respiratoire (pour chaque 10 µg/m³ de plus) la différence de taux était de 1,32 %. Ces résultats indiquent que l’exposition de courte durée aux particules fines pourrait augmenter le risque de mortalité par maladie respiratoire.

(publié le 20 août 2015)