Conditions de travail et hypertension masquée (cachée) - Aperçus de l’épidémie globale d’hypertension

Work conditions and masked (hidden) hypertension - insights into the global epidemic of hypertension P. LANDSBERGIS, P. SCHNALL, K. BELKIC, J. SCHWARTZ, D. BAKER, T. PICKERING Scandinavian Journal of Work, Environmental and Health, 2008, supplément au n°6, pages 41-51. Bibliographie

L’hypertension artérielle est la première cause d’affections cardio-vasculaires. Il y a une grande quantité de preuves que les conditions de travail jouent un rôle important dans l’étiologie de l’hypertension essentielle. La mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) au cours des heures d’éveil (au travail et au domicile) est plus fortement associée à une affection cardio-vasculaire consécutive que la traditionnelle prise de tension occasionnelle.

Une personne avec une tension artérielle occasionnelle normale mais une MAPA élevée pendant l’éveil est dite avoir une hypertension « masquée » (ou « occultée » ou « cachée »). L’hypertension masquée est associée à une augmentation du risque cardio-vasculaire, et a été observée chez 10 à 30% des adultes ayant une tension artérielle normale lors d’une mesure occasionnelle. L’hypothèse a été émise que l’exposition à des stresseurs professionnels augmenterait d’abord la tension artérielle au travail, mais pas la pression artérielle au repos ; après une exposition chronique aux stresseurs, à la fois la tension en période d’éveil et au repos deviendraient élevées. Dans cet article américano-suédois, un algorithme est proposé qui cible la MAPA pour les groupes à haut risque et aide à détecter l’hypertension liée au travail.

Une approche santé publique mêlant des règles cliniques, une surveillance du lieu de travail et une amélioration des conditions de travail est recommandée pour contrer l’épidémie d’hypertension.

09A0120

(publié le 11 mars 2009)