Fatigue chronique

M. Toinon, P. Cathebras La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2014, vol.28, n°925, pp.549-554. Références.

"Le syndrome de fatigue chronique (SFC) correspond à une fatigue invalidante, durant depuis au moins 6 mois, associée à d’autres symptômes douloureux, cognitifs et d’allure infectieuse. Il constitue une forme particulièrement sévère et réfractaire de fatigue chronique (FC)".
FC et SFC sont des syndromes somatiques fonctionnels auxquels appartiennent aussi la fibromyalgie et le syndrome du colon irritable.
L’éventualité d’un arrêt de travail doit être discuté entre médecin traitant et médecin du travail, de même que la reconnaissance du statut de travailleur handicapé.
La prise en charge de patients souffrant de FC suppose de rassurer le patient après avoir éliminé une maladie organique, sans recourir à trop d’examens complémentaires (qui pourraient l’inquiéter).
Il faut tenir compte :

  • des facteurs prédisposants : le sexe féminin, la tendance à l’hyperactivité, les antécédents de pathologies organiques, les traumatismes et événements de vie ;
  • des facteurs précipitants : un stress aigu, physqiue ou psychologique ;
  • des facteurs d’entretien : l’hygiène de vie et la qualité du sommeil, une attitude d’hypervigilance aux symptômes corporels, la tendance au catastrophisme, la représentation que se fait le patient de sa maladie, un entourage familial absent ou hostile ou au contraire trop protecteur, des avantages financiers ou sociaux liés à cette situation de "malade".

Le traitement repose essentiellement sur des mesures hygiéno-diététiques, des thérapies comportementales et cognitives, des thérapies par l’exercice gradué dispensées par des physiothérapeutes.
L’évolution est variable mais le plus souvent très prolongée. Sans thérapie spécifique, 40% des sujets connaissent une amélioration, mais seuls 7% guérissent. L’évolution secondaire vers une pathologie organique est très rare. Un sur-risque de lymphome a été suggéré mais la mortalité n’est pas plus élevée qu’en population générale.

(publié le 1er décembre 2014)