L’épidémiologie de la tuberculose en France en 2013

F. Ait Belghiti, D. Antoine Bulletin épidémiologique hebdomadaire, BEH, 2015, n°9-10, pp.164-171. Bibliographie
En 2013, 4 934 cas de tuberculose maladie ont été déclarés en France dont 189 dans les DOM, soit pour la France entière, un taux de déclaration de 7,5 cas pour 100 000 habitants, toutes formes de tuberculose confondues et de 5,4 pour 100 000 habitants pour les formes pulmonaires.
Comparé à 2012, le nombre total de cas a diminué de 0,8% et le taux de déclaration de 1,3%.
Les huit départements avec les taux de déclaration les plus élevés sont Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise, ainsi que Mayotte et la Guyane.
Le taux de déclaration était 10 fois plus important chez les personnes nées à l’étranger que chez celles nées en France et les taux de déclaration les plus élevés concernaient les personnes nées en Afrique subsaharienne et en Asie et notamment chez les personnes arrivées en France depuis moins de deux ans.
Les formes pulmonaires (associées ou non à d’autres localisations) représentaient 73% des cas de tuberculose et les formes extra-pulmonaires, 27% des cas. Le nombre de cas de tuberculose considérés comme potentiellement contagieux était de 2 857 en 2013, soit 73% des cas déclarés avec une localisation pulmonaire.
Pour lutter contre la tuberculose en 2015, le message est clair : "atteindre, traiter, guérir toutes les personnes ayant une tuberculose" ; cela souligne "l’importance de l’accès aux systèmes de soins pour tous, en particulier pour les personnes les plus exposées à la tuberculose, et une prise en charge rapide et adéquate des patients avec la mise en place de conditions permettant une bonne observance du traitement".
(publié le 18 juin 2015)