Piqûres de punaises de lits

P. Bilan, M. Amy de la Bretèque, C. Sin, E. Mahé, M-L. Sigal La Presse médicale, 2015, vol.44, n°2, pp.255-257. Bibliographie.
Les punaises de lits sont des arthropodes hématophages de très petite taille. Leur résurgence est en lien avec l’interdiction de certains insecticides toxiques, l’acquisition de résistances aux insecticides et la multiplication des moyens de transport.
Les punaises de lit sont attirées par la chaleur et le gaz carbonique et piquent la nuit. Leur piqûre est indolore car elles secrètent un anesthésique.
Elles sont difficiles à repérer car elles fuient la lumière. Elles sont souvent mises en évidence par les traces noires qu’elles laissent sur le mobilier (déjections) ou les traces de sang sur les draps (secondaires à leur écrasement pendant la nuit).
Les manifestations cliniques sont très variables (prurit , macules ou papules érythémateuses, vésicules, bulles hémorragiques, purpura) et prédominent sur les parties découvertes, généralement en disposition linéaire.
Des cas d’asthme voire de choc anaphylactique ont été notifiés.
Les punaises de lit ne transmettent pas d’agents infectieux bien qu’elles soient porteuses de nombreux agents pathogènes.
La lutte contre les punaises est complexe et nécessite l’intervention d’entreprises de désinsectisation.
La prévention est difficile (transport passif de punaises de lit lors d’un voyage).
(publié le 7 mai 2015)