Covid-19 : encore des bons points pour le tocilizumab

Journal International de Médecine, JIM. fr, Actualités médicales Covid-19, 25 avril 2020
Dans certaines formes graves de Covid-19, l’orage cytokinique favorise à la fois un syndrome hyper-inflammatoire et d’hypercoagulabilité susceptible de mettre en jeu le pronostic vital.
Un antagoniste spécifique de l’interleukine 6 (IL-6), le tocilizumab a été mis à la disposition des médecins pour un usage compassionnel dans les formes graves de la maladie.
L’hôpital Foch (Suresnes) a entrepris un petit essai non randomisé.
30 patients d’âge inférieur à 80 ans, ayant une forme sévère de la maladie rapidement évolutive au cours des 12 heures précédentes, dont 7 accueillis en unité de soins intensifs ont reçu ce traitement. Ils ont été appariés par l’âge, le genre et la sévérité de la maladie à 30 patients dits témoins, ne recevant pas de tocilizumab.
Huit jours plus tard, l’évolution est apparue plus favorable dans le groupe tocilizumab avec notamment un moindre recours à la ventilation mécanique.
Si l’on considère les patients pris en charge en dehors de l’unité de soins intensifs, (USI), 23 dans le groupe traité et 16 dans le groupe témoins, l’administration du tocilizumab a été associée à un moindre risque d’aggravation et notamment à un risque d’admission en USI, réduit d’un facteur proche de 6.
Les résultats de l’étude multicentrique européenne randomisée DISCOVERY, ainsi que d’autres essais du même type viendront confirmer ou infirmer les hypothèses actuelles.
(publié le 28 avril 2020)