Leishmaniose cutanée localisée

N. Lachaume, E. Bourrat, M. Lorrot La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2017, vol.31, n° 963, pp. 460-461. Références
La leishmaniose est une parasitose transmise par la piqûre en soirée et la nuit, à l’intérieur ou à l’extérieur des habitations, d’un insecte minuscule, le phlébotome.
Il existe des formes cutanées, cutanéo-muqueuses ou viscérales.
La maladie est endémique dans plus de 90 pays dans la zone intertropicale avec un débordement sur les régions tempérées.
On distingue les leishmanioses de l’Ancien Monde (Bassin méditerranéen, Moyen-Orient, Afrique et Asie) et celles du Nouveau Monde (Amérique centrale et Amérique du Sud)
90% des formes cutanées sont acquises en Afghanistan, Iran, Syrie, Arabie Saoudite, Algérie, Pakistan, Pérou, Brésil et Colombie. La leishmaniose cutanée en France est majoritairement une pathologie d’importation.
La forme cutanée localisée se manifeste par "une papule érythémateuse correspondant au point d’inoculation, qui évolue en nodule avec une induration périlésionnelle puis en lésion ulcérée avec des berges volcaniques ou croûteuses en 1 à 3 mois" laissant une cicatrice souvent dyschromique.
Les lésions siègent sur les parties découvertes et sont uniques ou multiples, accompagnées parfois d’adénopathies satellites.
L’affection évolue dans 1 à 10% des cas en forme cutanéo-muqueuse.
La confirmation parasitologique ne peut se faire que dans un laboratoire spécialisé, le plus souvent hospitalier. Il est indispensable avant prescription car les traitements sont toxiques et coûteux.
Les soins antiseptiques et les traitements locaux seront privilégiés devant une maladie à guérison spontanée.
Dans la pratique, toute dermatose de retour surinfectée doit conduire à une antibiothérapie (amoxicilline + acide clavulanique) et à une réévaluation 8 jours plus tard. L’orientation vers un spécialiste est préconisée en l’absence d’évolution favorable.
La prévention est classique : répulsifs cutanés, vêtements couvrants dès la tombée de la nuit, moustiquaires imprégnées.
(publié le 13 juillet 2017)