Aide aux aidants de patients déments

Z. Barrou, L. Mora, M. Bourrifet La Revue du Praticien, Médecine Générale, 2014, vol.27, n°927, 642-643. Références
Pour les aidants de patients déments qui sont le plus souvent des proches membres de la famille et qui sont de plus en plus sollicités au cours de l’évolution de la maladie, le risque d’épuisement est important ainsi que l’isolement social.
La Haute Autorité de santé (HAS) recommande donc qu’ils soient soutenus.
Un suivi par le médecin traitant sera au minimum annuel (évaluation de l’état psychique et nutritionnel, recherche de troubles anxio-dépressifs).
Une formation des aidants est nécessaire, mise en œuvre par différentes structures qui doivent être habilitées par l’Agence régionale de santé.
L’intervention pourra être réalisée par un ou plusieurs formateurs en fonction des thématiques du programme et la continuité sera assurée par la présence d’un formateur pendant toutes les séances.
La durée sera d’environ 14 heures, réparties en séances de 1h30 à 3 heures par groupes de 8 à 15 personnes. La formation sera illustrée d’exemples pratiques de la vie quotidienne et l’évaluation sera bi-annuelle.
Le contenu de la formation comportera trois volets : l’enseignement sur la maladie origine de la démence, le retentissement sur l’autonomie dans la vie quotidienne, les ressources et limites de l’aidant familial.
Cette "formation de l’aidant augmente son aptitude à interagir avec le patient, prolonge sa capacité à procurer des soins à domicile, améliore sa qualité de vie et celle du patient. Elle est importante pour réduire l’apparition ou la persistance des troubles psycho-comportementaux".
(publié le 23 mars 2015)