Biofilm : combat contre un ennemi invisible

PIC, Protection Individuelle et et Collective, 2011, n°67, pp.40-43
"Un biofilm est une communauté plus ou moins complexe et symbiotique de micro-organismes adhérant entre eux et à une surface et marquée par leur propre sécrétion d’une matrice adhésive et protectrice". Ces micro-organismes seront des bactéries, des moisissures voire des virus.
Ces biofilms sont observés dans les milieux aqueux exposés à l’humidité et peuvent se développer sur n’importe quel type de surface naturelle ou artificielle, ou organique, industrielle, ou médicale. Un biofilm peut se constituer en quelques dizaines de minutes.
Les bactéries vivant dans ces biofilms peuvent résister aux antibiotiques et aux biocides.
Ce biofilm gagnant les secteurs sensibles comme l’industrie agro-alimentaire, la restauration ou la santé, l’enjeu est de taille.
Conception et maintenance sont au cœur du problème : les supports présentant des aspérités ou de l’usure sont beaucoup plus propices à la fixation du biofilm.
Une fois le biofilm constitué, il faudra respecter scrupuleusement les protocoles préconisés à savoir application d’un détergent, puis d’un acide et enfin d’un désinfectant en gardant à l’esprit que le mauvais dosage d’un produit suffit à favoriser le biofilm. L’eau de javel n’a que peu d’effet sur les biofilms.
(publié le 21 juillet 2011)