Cancer du sein chez les travailleuses postées : résultats de l’enquête de cohorte longitudinale WOLF
Breast cancer among shift workers : results of the WOLF longitudinal cohort study

A. Knutsson, L. Alfredsson, B. Karlsson, T. Åkerstedt, E. Fransson, P. Westerholm, H. Westerlund Scandinavian Journal of Work, Environment and Health, 2013, vol 39, n°2, pages 170-177. Bibliographie.

Le but de cette enquête suédoise était de rechercher dans quelle mesure le travail posté (avec ou sans travail de nuit) est associé avec une augmentation du risque de cancer du sein. La population était constituée de 4 036 femmes. Les données ont été obtenues à partir de WOLF (Work, Lipids, and Fibrinogen), une enquête de cohorte longitudinale. Des informations sur les caractéristiques au départ de l’enquête ont été extraites des réponses à un questionnaire et d’un examen médical. L’incidence du cancer du départ jusqu’au suivi a été obtenue à partir du registre national suédois du cancer. Deux groupes d’exposition ont été identifiés : travailleuses postées avec ou sans travail de nuit. Le groupe ayant seulement du travail de jour a été utilisé comme groupe de référence dans l’analyse. Une analyse par régression de Cox a été utilisée pour calculer le risque relatif.

Au total, 94 femmes ont développé un cancer du sein au cours du suivi. Le temps moyen de suivi était de 12,4 années. Le ratio de risque de cancer était de 1,23 [intervalle de confiance à 95 % (IC 95%) 0,70 à 2,17] pour les travailleuses postées sans travail de nuit et de 2,02 (IC 95 % 1,03 à 3,95) pour les postes comportant du travail de nuit. Lorsqu’on incluait seulement les femmes âgées de moins de 60 ans, les estimations de risque étaient de 1,18 (IC 95 % 0,67 à 2,07) pour les travailleuses postées sans travail de nuit, et de 2,15 (IC 95 % 1,10 à 4,21) pour les postes comportant du travail de nuit.

En conclusion, ces résultats indiquent une augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes ayant un travail posté incluant des horaires de nuit.

(publié le 22 juillet 2013)