L’ECG du sportif
Des avis mais pas de consensus

B Martin, d’après la communication de J-P. Moreno (travail de thèse du Dr Tiffany-Sorbo), Besançon Le Quotidien du Médecin, 2015, n°9407, p.14
La question de l’utilité d’un ECG d’effort pour la délivrance d’un certificat de non contre-indication à la pratique sportive se pose toujours.
La société américaine de cardiologie s’est positionnée contre (inefficacité et coût exorbitant).
En France, le collège national des généralistes enseignants (CNGE) après étude de la littérature ne recommande pas non plus l’ECG standard régulièrement (très faible niveau de preuves en termes de bénéfice individuel et coût élevé pour la société).
La Société française de cardiologie préconise depuis 2009 de réaliser un ECG standard tous les deux ans, à partir de de l’âge de 10 ans et tous les 5 ans à partir de l’âge de 20 ans pour les certificats de sports en compétition.
L’Académie de médecine préconise une formation des médecins à la lecture de l’ECG et des stages en cardiologie et/ou en médecine du sport.
(publié le 7 mai 2015)