Les bénéfices de l’activité physique chez les plus de 50 ans. Revue bibliographique

D. Rivière, L. Ruffel, F. Pillard Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 6 octobre 2015
L’activité physique (AP) regroupe les activités professionnelles et de la vie courante et les activités de loisirs structurées (en particulier sportives ou non).
Les seniors sont invités à la pratiquer en raison des bénéfices qu’elle induit, tant sur le plan cardiovasculaire, que sur le plan neurocognitif, ou sur l’appareil locomoteur, mais aussi sur l’inflammation, l’immunité, les cancers et l’espérance de vie.
Mais l’activité doit être pesée et réfléchie. Attention, un senior qui reprend le sport s’expose à un sur-risque cardiovasculaire transitoire avec risque de syndrome coronaire aigu ou de fibrillation auriculaire voire de coup de chaleur (en raison de la réduction de la sensibilité des récepteurs à la soif), mais aussi de risque traumatologique en raison de la déminéralisation osseuse.
Les bienfaits concernent la sphère cardiovasculaire (réduction des facteurs de risque et prévention des maladies cardiovasculaires, amélioration de la santé des patients atteints de maladies cardiovasculaires, et meilleur profil lipidique avec meilleure sensibilité à l’insuline), l’appareil locomoteur (augmentation de la masse et de la force musculaire associée à une augmentation de la densité minérale osseuse mais seulement avec les sports en charge), le plan neurologique (plasticité cérébrale et effets sur l’équilibre, amélioration de la santé mentale, effet positif sur l’anxiété et la dépression et amélioration de la qualité de vie), effets positifs sur la prévention de certains cancers en diminuant l’inflammation.
La relation dose-effet n’est pas contestable mais des exercices d’intensité et de durée inférieures aux recommandations optimales pour la santé gardent un impact positif sur la longévité.
Il est recommandé de diversifier les AP : une AP de type aérobie (endurance) associée à des exercices de renforcement musculaire contre résistance, des exercices d’assouplissement et des exercices d’équilibre.
A quelque titre que ce soit, les bienfaits des activités physiques (AP) pour les seniors deviennent un véritable enjeu de santé publique.
(publié le 2 décembre 2015)