Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2013

Editorial de E. Caumes BEH, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°22-23, pp. 239-266. Bibliographie
Comme chaque année, l’Institut de Veille Sanitaire rend publiques les recommandations sanitaires pour les voyageurs.
En ce qui concerne les vaccinations, ce BEH intègre la simplification du calendrier vaccinal et signale les modifications en ce qui concerne les vaccinations rage, encéphalite japonaise ou les infections à méningocoques. Les vaccinations sont listées par ordre alphabétique, ce qui rend la recherche plus rapide.
En ce qui concerne le paludisme, les effets secondaires des traitements préventifs restent stables alors que la maladie recule en Asie et en Amérique latine. Mais le chantier était trop vaste pour être abordé cette année. Madagascar rejoint la zone 3. Deux nouveaux traitements font leur apparition pour les formes graves et non compliquées.
Puis viennent les risques liés aux arthropodes (ils sont en augmentation constante) et la diarrhée du voyageur qui reste un risque majeur.
Différents chapitres concernent les transports, l’environnement, les risques liés aux comportements sexuels, les risques liés aux soins ou aux pratiques des tatouages et piercings.
La part consacrée aux voyageurs particuliers prend de l’ampleur, notamment celle qui concerne le voyageur immunodéprimé, qui a subi le plus grand nombre de modifications (car vivant de mieux en mieux, il voyage de plus en plus).
A l’avenir, le médecin ou l’infirmier en médecine des voyages devra inclure dans ses recommandations, les informations nécessaires relatives aux risques des transports ou des risques particuliers et favoriser le dépistage du portage chronique de l’hépatite B rendu rentable du fait de l’existence de traitements efficaces et de la mise à disposition dans un avenir proche de tests rapides d’orientation diagnostique.
(publié le 17 juillet 2013)